BABY FACE

OLMECA - Mexico

900 – 400 B.C.

Height: 23.3 cm - Width: 17.8 cm - Depth: 9.3 cm

Covered beige hollow terracotta with a thin layer of Kaolin with remnants of red paint

Provenance

Former collection Yvon Collet since 1967

 

Galerie Mermoz Collection since 2019

Ce personnage est un exemple rare et magnifique de la statuaire anthropomorphe olmèque, dans son versant céramique. Sa belle couleur brun-crème, ses traits stylisés, la dynamique de sa posture en croix et la qualité générale du modelage et du polissage en font une œuvre de haute facture profondément originale. Derrière son apparente simplicité, il aura fallu tout le talent d’un céramiste accompli et une parfaite maîtrise du travail de l’argile pour lui insuffler une telle énergie et une telle tension. Il s’agit donc assurément d’une œuvre cérémonielle, hautement symbolique, ayant appartenu à un dignitaire.

Ce type de terres cuites ont été retrouvées en différents endroits du Mexique, aussi bien dans la vallée de Mexico que dans les États du Guerrero, de Puebla et du Morelos (site de Las Bocas, Tlapacoya, Tlatilco) et sur la Côte du Golfe, considéré comme l’épicentre de la culture olmèque. Cela étant, ces céramiques sont plus fréquentes sur les hauts plateaux centraux que sur les basses terres littorales du fait du climat plus sec ayant permis une meilleure conservation de l’argile. Bien que discrète dans les zones centrales et occidentales, la filiation avec l’art du peuple olmèque, tel qu’on peut le trouver sur la côte du Golfe, ne fait aucun doute.

Le personnage ci-dessus appartient plus spécifiquement au corpus des Baby Faces, représentant des bébés nus, asexués et dodus, le plus souvent assis, dont le visage poupin affiche toutefois des traits adultes et une moue boudeuse, et très souvent des caractéristiques singulières évoquant le jaguar.

D’une grande vitalité, ce bébé repose sur son fessier. Ses jambes sont grandes ouvertes et ses bras, plus longs que ces dernières d’ailleurs, sont tendus à l’horizontale, avec les mains relevées, une posture singulière donnant le sentiment qu’il cherche son équilibre ou bien qu’il cherche à s’envoler. Il porte sur la tête un casque de protection, rehaussé de traces de peinture rouge, assorti d’une pointe sur le devant et surmonté d’une calotte striée, un détail rare par comparaison avec d’autres Baby Face qui n’arborent aucun accessoire vestimentaire.