CIHUATEOTL – DEESSE DEBOUT

VERACRUZ – Mexique

900 – 1300 AP. J.-C.

  • Hauteur : 138 cm
  • Largeur : 62 cm

Terre cuite creuse brune.

Sculpture anthropomorphe représentant Cihuateotl, la déesse protectrice des âmes de femmes mortes en couche.

La déesse, de taille presque humaine, se tient debout, les mains posées sur son ventre qui présente trois plis dus à l’accouchement. Sa poitrine est nue et elle est vêtue d’une jupe descendant en-dessous des genoux et maintenue par une ceinture à plusieurs franges, au bout desquelles sont attachés des coquillages. Elle porte des sandales nouées par un large ruban. Elle est parée de boucles d’oreilles circulaires à larges pendentifs reposant au-dessus de sa poitrine. Sa tête est surmontée d’une coiffe complexe constituée d’un turban orné de plumes et de deux pans de tissus qui retombent à l’arrière des oreilles, juste au-dessus des épaules. Ses yeux sont clos et sa bouche est ouverte, symbole de la Mort qui l’a déifiée et destinée à être accompagnatrice du soleil.

Les Aztèques croyaient que l’âme des femmes mortes en couche était transformée en démons appelés Cihuateteo, ou « Princesses Célestes ». Elles résidaient alors dans une région à l’Ouest, connue sous le nom de Cihuatlampa, ou « la région de la femme ». Elles accompagnaient tous les jours le Soleil, du zénith au crépuscule. Les Cihuateteo étaient les homologues féminins des guerriers qui avaient péri au combat et qui escortaient le soleil à travers l’inframonde, de son coucher à son lever.

Cette sculpture féminine de taille humaine est caractéristique du Veracruz Central. Elle date de ce qui correspond probablement au début de la période Aztèque. Sa grande taille nécessitait de la concevoir creuse et en deux partie. Sa stature pas tout à fait droite s’explique par le fait qu’elle devait être appuyée contre une pyramide. Elle était probablement placée à l’intérieur d’un temple, dans un sanctuaire dédié à Cihuateotl. Elle est tout à fait exceptionnelle par sa taille, son état de conservation et son iconographie et est publiée dans le catalogue de l’exposition Mexique. Terre des Dieux qui s’est déroulée au Musée Rath de Genève, du 8 octobre 1998 au 24 janvier 1999.

Provenance : Ancienne collection européenne depuis 1964.           

Publication : Mexique. Terre des Dieux, cat. exp., du 8 octobre 1998 au 24 janvier 1999, Musée Rath, Genève, p. 251, n°287.