COUPLE DE PERSONNAGES DEBOUT

JALISCO – Mexique

100 AV. – 250 AP. J.-C.

  • Femme :
  • Hauteur : 53,5 cm 
  • Largeur : 30 cm
  • Epaisseur : 17 cm

 

  • Homme :
  • Hauteur : 52,6 cm
  • Largeur : 32 cm
  • Epaisseur : 15,2 cm 

 

Terre cuite massive brune à engobe brun rouge à décorations blanches et noires avec traces d’oxyde de manganèse.

Sculptures anthropomorphes représentant un couple de personnages debout richement parés.

La femme est vêtue d’une longue jupe qui descend jusqu’aux genoux ; celle-ci est décorée d’une série de motifs peint en blanc, séparés en deux zones distinctes par une ligne oblique: d’un côté de cette ligne, des bandes horizontales parallèles, de l’autre, plusieurs petites étoiles. La poitrine est nue et mise en évidence par un trait blanc au dessus de chacun des seins. Le cou est orné d’un collier à plusieurs rangs agrémenté d’un pendant de perles. La femme tient un bol sur son épaule droite, fermement maintenu par sa main, tandis que son bras gauche est légèrement relevé. Les pieds et les mains sont entièrement recouverts de peinture blanche. Le visage angulaire est très expressif. Le menton est pointu. La bouche aux lèvres fines est entrouverte. Le nez est proéminent et son arête est fortement marquée. Les yeux ronds sont en relief. Les arcades sourcilières rejoignent la racine du nez. Les oreilles saillantes sont parées de larges boucles circulaires décorées de motifs géométriques. Le sommet de la tête, aplati suite à une déformation rituelle du crâne, est ceint d’un bandeau torsadé.

L’homme est presque entièrement nu ; seule une parure, définie par des traits blanc et décorée de pointillés, est portée en bandoulière sur l’épaule gauche et recouvre une partie de son torse. Les pieds sont quant à eux vêtus de sandales dessinées à la peinture blanche. Les mains sont intégralement peintes en blanc et celle de droite tient un objet, probablement rituel. Le cou est orné d’un collier de perles à rangs multiples. Le visage angulaire est très expressif et assez similaire à celui de la femme. La bouche aux lèvres fines esquisse un léger sourire. Le nez proéminent présente une arête marquée. Les yeux ronds sont en relief. Les oreilles saillantes sont parées des mêmes larges boucles circulaires que celles de la femme, également décorées de motifs géométriques. Le visage est orné de diverses marques de peinture corporelle dont une longue ligne verticale partant du haut du front et descendant jusqu’à la pointe du nez, et deux traits obliques sur chaque joue. Le sommet de la tête, aplati suite à une déformation rituelle du crâne, est ceint d’un large bandeau strié.

La culture Jalisco se développe dans l’ouest du Mexique, dans la région correspondant à l’actuel Etat du même nom, entre 200 av. et 300 apr. J.-C. Elle appartient au groupe culturel connu sous le nom de « West Coast » dont font également partie les cultures Colima et Nayarit. D’un point de vue artistique, la culture Jalisco a principalement produit des céramiques funéraires représentant des personnages dans une attitude à la fois sereine et expressive, illustrant des scènes sacrées ou de la vie quotidienne, saisis dans l’instant et caractérisés par une belle spontanéité.

Publication : -TOWNSEND R. (dir.), Ancient West Mexico. Art and Archeology of the Unknown Past, The Art Institute of Chicago, Chicago, 1998, p.125.