MASQUE REPRESENTANT UN VISAGE DE DIGNITAIRE

CHONTAL – Influence Teotihuacan – GUERRERO – Mexique

350 – 100 AV. J.-C.

Hauteur : 25,7 cm  - Largeur : 21,5 cm - Epaisseur : 9,3 cm

Serpentine verte tachetée.

Provenance

Ancienne collection Yvon Collet depuis 1970

Collection Galerie Mermoz depuis 2004

Rattaché aux foyers culturels Chontal et Mezcala du Guerrero, haut lieu de création lapidaire, il présente une bouche de style olmèque reconnaissable à sa forme trapézoïdale et la lèvre supérieure fortement relevée. Cette caractéristique atteste des relations ayant existé entre le peuple olmèque et ceux du Guerrero et de la dynamique artistique qui en a résulté. 

Sa taille exceptionnelle et le fait qu’il soit sculpté dans une belle serpentine d’un vert profond, magnifiquement polie, confirme sa très grande valeur sociale et religieuse. En Mésoamérique, les pierres à dominante verte matérialisaient les forces créatrices fondamentales et divines que sont l’eau et la végétation. Elles étaient dotées de vertus magiques en rapport avec la fertilité et la renaissance. Leur usage était ainsi réservé à la confection d’œuvres précieuses destinées à l’élite et servant dans le cadre des rites et des cultes (agraires, funéraires entre autres).

Le dignitaire, ici représenté, est reconnaissable à ses somptueux atours. Il est coiffé d’un double bandeau descendant sur les tempes, orné d’un médaillon central rectangulaire, semblable à un diadème. Il porte également aux oreilles de belles parures circulaires percées en leur centre. Le visage est noble et racé. Ses yeux sont à peine creusés et leur surface laissée brute. Leur profondeur est accentuée par l’ombre des arcades sourcilières délicatement sculptées. Les ailes du nez busqué sont figurées par incision. Les pommettes sont légèrement saillantes. Les lèvres sont charnues et le philtrum se démarque. La mâchoire est large et lourde, conférant puissance et caractère à cette effigie. Les oreilles sont figurées par deux saillies rectangulaires et un trou d’attache a été ménagé au-dessus de chacune d’elles.