PLAT DECORE DE SERPENTS

INCA - Pérou

1200 - 1500 AP. J.-C.

  • Hauteur : 9 cm
  • Diamètre : 29 cm
  • Longueur avec les anses : 40 cm

Monzonite gris-vert, roche magmatique grenue.

Plat à deux anses décoré de plusieurs serpents en relief sur les côtés et sur les bords.

Au total, quatorze serpents sont représentés sur ce plat. Sur chaque anse, dont la forme rappelle celle de la tête du serpent, deux serpents semblent ramper l’un vers l’autre. Les côtés du plat sont ornés de huit serpents, séparés en deux groupes égaux. Chaque groupe se compose de deux serpents rampant vers le haut du plat enserrés de part et d’autre par deux autres serpents enroulés sur eux-mêmes. La tête de chacun de ces huit serpents repose sur le bord supérieur du plat. Enfin, deux derniers serpents sont étendus sur le pourtour du plat au niveau de chaque anse, séparant les deux groupes de quatre serpents des côtés du vase. Chacun des quatorze serpents a des yeux ronds et des narines légèrement gravés. Ils sont longs et semblent être en mouvement. Ondulés ou enroulés sur eux-mêmes, ils donnent l’impression d’être vivants et de se déplacer autour du plat.

Ce plat, également appelé bassin cérémoniel, est exceptionnel par la beauté de la pierre et la délicatesse de ses motifs. Au moyen de reliefs ondulés, l’artiste est parvenu à créer un effet sensuel et dynamique. La répétition du motif de serpent, animal sacré dans le monde précolombien, ajoute une dimension iconographique très intéressante. Un plat similaire est présenté au Museo de la Universidad San Antonio Abad del Cusco, au Pérou, et est publié dans le catalogue de l’exposition « Pérou : L’Art de Chavin aux Incas » qui a eu lieu au Petit Palais à Paris du 5 avril au 2 juillet 2006.

La civilisation Inca est la plus récente des cultures andines. Elle prend naissance au début du XIIIème siècle dans le bassin de Cuzco au Pérou et se développe ensuite le long de la côte Pacifique et de la cordillère des Andes pour s’étendre, à son apogée, de la Colombie jusqu’à l’Argentine et au Chili, par-delà l’Equateur, le Pérou et la Bolivie. Les Incas se distinguèrent particulièrement par leur remarquable capacité d’organisation et de planification.