MASQUE REPRÉSENTANT UN VISAGE HUMAIN

TAFĺ – Argentine

100 AV. J.-C. – 600 AP. J.-C.

  • Hauteur : 18 cm
  • Largeur : 14 cm
  • Epaisseur : 5 cm

Roche magmatique de type diorite gris-vert à structure grenue et à patine brune.

Ce magnifique masque humain est une œuvre ancestrale rarissime. Rattaché à la culture Tafi, l’une des premières sociétés agropastorales d’Argentine, située dans les hautes terres du nord-ouest, il adopte le patron caractéristique des masques antiques argentins. Sans équivalent parmi les productions des Andes préhispaniques, ces œuvres, dont il n’existe que très peu d’exemplaires, se distinguent par leur stylisation extrême. Cette abstraction mêlée d’expressionnisme leur confère une indéniable originalité qui a fortement marqué l’art occidental du XXème siècle. Emprunts d’un grand mysticisme, il émane de leurs yeux ronds, presque ébahis, et de leur petite bouche ouverte, toute la stupeur et la dévotion des premières cultures de l’humanité vis-à-vis de cet insondable cosmos qui nous entoure. Dans un geste créateur élémentaire, les artistes de ces peuples ancestraux, à travers ces masques hypnotiques, ont su exprimer tout à la fois leur profonde intériorité, leur conscience d’eux-mêmes et leur rapport au monde avec une spontanéité saisissante. Le visage joufflu est fortement creusé en son centre. Les yeux et la bouche se résument à de simples trous circulaires. Les arcades sourcilières en saillie accentuent la profondeur du regard. Elles rejoignent le nez proéminent et droit, fiché telle une colonne au milieu du visage. Au centre de ce singulier faciès, on observe le dessin d’un X creusé, caractéristiques des visages Tafí.