PERSONNAGE DEBOUT

Totem

CHIMU - PÉROU . 1100 - 1550 AP. J.-C

Hauteur                           : 67 cm
Largeur                            : 25 cm
Epaisseur                         : 15 cm
Bois.
Ancienne collection européenne depuis 1967

Sculpture anthropomorphe, également appelé totem, représentant un personnage debout portant un pagne, reposant sur une large base rectangulaire.

Les pieds sont larges et les orteils sont sculptés. Les jambes, droites et massives, sont séparées. Elles sont décorées d’animaux stylisés gravés : sur les côtés extérieurs de chacune d’entre elles, deux poissons, orientés vers le haut, se superposent, tandis que la jambe droite présente un poisson du même type, mais dont la tête est retournée vers la droite, et que la jambe gauche présente quant à elle un oiseau au long bec piquant vers le sol. Les genoux sont très légèrement en relief et, à l’arrière, leur pli est marqué. La taille est ceinte d’un pagne rectangulaire, décoré le long de sa bordure inférieure d’une frise aux motifs géométrique et agrémenté de franges. Le torse est massif, décoré sur toute sa surface de sept doubles cercles gravés. Les bras musclés sont tendus le long du corps ; les doigts et les ongles sont délicatement sculptés. Tout comme les jambes, les bras sont décorés de multiples motifs gravés : on retrouve sur le haut du bras gauche un poisson stylisé identique à celui présent sur la jambe droite, tandis que le long du côté du même bras, jusqu’au poignet, se présente une série de quatre doubles cercles similaires à ceux qui ornent la poitrine, et qu’à l’arrière sont gravés un ensemble de tracés géométriques ; du côté droit, seul le poignet est orné sur tout son pourtour d’une frise gravée de motifs géométriques. Le dos du personnage est lui aussi décoré d’une belle série d’animaux gravés : deux rangées de trois grands poissons stylisés, semblables à ceux gravés sur les côté des jambes, occupent tout l’espace.

La large tête repose directement sur les épaules. Les traits du visage sont épurés et géométriques. Le menton est en galoche. Un espace presque ovale est creusé et met en évidence la petite bouche rectangulaire ouverte ; cette structure singulière donne une expression étonnée et étonnante au personnage. Le nez aquilin est long et ses ailes sont gravées. Les yeux en forme d’amande sont délicatement sculptés et surmontés de sourcils légèrement arqués. Les oreilles sont saillantes ; leur pavillon est gravé avec soin. Le front est large et l’arrière de la tête est légèrement concave.

Ce totem est tout simplement exceptionnel. Impressionnant par sa taille, il est tout à fait remarquable par sa qualité d’exécution et surtout la multiplicité de ses motifs gravés, tout à fait éblouissants par leur expression et leur force de présence. Il s’agit d’un véritable chef-d’œuvre de la statuaire Chimu, la plus grand connu à ce jour, le plus beau sans doute aussi.

La culture Chimu se développe entre 850 et 1500 apr. J.-C. sur la côte Nord du Pérou, autour de la vallée de Moche. Elle est considérée comme une des sociétés les plus importantes et les plus complexes des Andes Centrales et représente l’aboutissement d’un processus d’évolution culturelle autonome. Les totems en bois au style géométrique sont caractéristiques de la statuaire chimu. Elles sont connues pour leur attitude figée et leurs traits anguleux, qui leur confèrent une remarquable impression de force et de sérénité.